© Mars 2018- Service Communication FONROCHE.

Pourquoi un tel projet ? 

L'unité BioQuercy a été initiée en 2011, pour répondre aux enjeux majeurs du territoire et pour : 

• Aider les exploitations d'élevages de canards, coopératrices de la CAPEL, dans la gestion de lisiers, pour répondre aux normes environnantes.

• Aider l'abattoir La Quercynoise à réduire ses consommations en propane.

• Mettre en place un plan d'épandage raisonné et collectif avec un engrais vert, traité, hygiénisé, et contrôlé pour réduire les engrais de       synthèse, les problèmes sanitaires et les nuisances olfactives.

• Accompagner le territoire vers une autonomie énergétique. 

Comment l'unité a-t-elle été dimensionnée ?

Les intérêts du projet ont été développés en concertation avec les agriculteurs, institutionnels et industriels, permettant de définir un dimensionnement adapté au territoire et a été conforté lors d’échanges publics avec les associations, les riverains, les entreprises environnantes.

bioquercy-modif.jpg

BioQuercy à Gramat

Bioquercy a été dimensionnée aux regards de 4 critères clés :

La présence de lisiers et de sous-produits agricoles et agro-alimentaires sur le territoire. Le projet valorise 50 000 tonnes de matières organiques par an dont 70 % provenant de la coopérative CAPEL, avec notamment 25 000 tonnes de lisier. Le rayon d’approvisionnement moyen du gisement est de 32 km.

Le besoin en chaleur de l’abattoir. La chaleur produite par le méthaniseur permet d’alimenter l’abattoir La Quercynoise réduisant leur consommation en propane (jusqu'à 520 t / an). Ce qui représente 70% de leur besoin. A noter que le reste de la production sera auto-consommé par BioQuercy, qui est autonome en énergie.

Les surfaces d’épandage : mises en place avec les différents acteurs agricoles locaux (Coopératives, 70 agriculteurs et CUMA) afin de fertiliser localement, sur un rayon maximum de 25 km et de répondre aux besoins agronomiques des cultures en terme de typologie de sols, de période et de besoins de la plante.

La présence du réseau électrique ERDF afin de fournir une production d’énergie verte au territoire.

Page suivante